A force d’avancer, on finit par ne plus voir le décor autour de soi, et, parfois, ne plus bien comprendre de quoi il est fait.

Forêt, montagne, sable, le ressac de la mer, un soleil de plomb ou le silence de la nuit… on ne sait plus où on est, ni pourquoi on y est.

L’accompagnement boussole a été un temps de pause, une respiration, finalement si rare, qui permet de s’arrêter, regarder, se regarder, pour mieux comprendre, mieux se comprendre.

A recommander ? Autant demander à une personne perdue dans le désert s’il veut bien qu’on lui indique une oasis 🙂

Aujourd’hui, je me sens mieux, et je sais vers où aller.

Merci à Sacha pour son écoute et son aide.

Yannis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.