L’incontournable question lorsque l’on parle de traits de personnalité…

Depuis 2018, je donne des conférences pour partager l’approche des Intelligences & Natures Multiples.

Et, à toutes ces conférences, sans exception, la même question revient tout le temps.

« Ok, on a tous des Natures et des Intelligences différentes, mais… est-ce quelque chose d’inné ou d’acquis ? »

Je pourrai presque lancer un chrono au début de chaque conférence pour analyser le temps moyen que met cette question fatidique pour être prononcée.

Alors j’ai pris l’habitude de répondre en souriant par une autre question :

« Pourquoi cette question ? »

Ça nous apporte quoi de savoir si nos Intelligences et nos Natures sont de l’ordre de l’inné ou de l’acquis ? Est-ce que ça va nous permettre de prendre de meilleures décisions ? D’être plus aligné·e dans notre métier ? Ou plus heureux·se dans notre vie ?

Je ne crois pas…

D’où la réponse que je finis par amener :

Je laisse cette question aux chercheurs·ses dans le domaine des neurosciences et de la psychologie.

Ils se posent la question depuis des décennies… Et continuent de se la poser.

Je serai des plus intéressés lorsqu’une réponse précise aura émergé (si elle émerge un jour).

MAIS…

Cela ne m’empêche pas d’appliquer et de bénéficier de cette approche dès maintenant pour prendre de meilleures décisions dans ma vie, pour être plus aligné dans ce que je fais et plus heureux au quotidien.

Et surtout – le cœur de mon travail – utiliser cette approche pour aider les autres à être plus alignés en trouvant un métier, des activités qui les font vibrer.

Simplement parce que la réponse (ou la non-réponse) à cette question ne change en rien notre profil unique d’Intelligences et de Natures !

C’est un sujet qui rassure notre mental (et c’est important !)

Mais je propose de réorienter le débat sur un sujet qui touche notre cœur.

Car nous sommes tels que nous sommes, à l’heure d’aujourd’hui. Et c’est okay.

Dans ce cas, la véritable question ici est… Est-ce que je me connais assez bien pour trouver là où je me sens à la bonne place ? Pour faire des choses qui ont du sens pour moi ? Pour m’orienter vers un métier qui me nourrit ?

Que ce soit de l’inné ou de l’acquis, au final peu importe, ça ne change rien, et ne changera rien à qui vous êtes, profondément. La question est… Qu’est-ce que vous en faites ?

Entendez moi bien, je ne dis pas qu’il n’est pas intéressant de regarder notre passé, notre histoire, d’où l’on vient… Bien au contraire !

Je dis plutôt que la réponse de l’inné ou de l’acquis, aussi intéressante soit-elle, ne nous aidera pas à mieux nous orienter.

Et je crois profondément que notre monde serait plus en paix et plus équilibré si la « connaissance de soi » était une matière à l’école, au même titre que l’anglais ou les maths. L’orientation aurait alors une tout autre dimension…

Pour l’instant, ce n’est pas le cas.

À nous de reprendre la souveraineté de notre vie en nous posant les bonnes questions au bon moment !

Là-dessus, si ces mots vous ont parlé, je vous souhaite un… bon moment d’intériorité avec vous-même.

Puissiez-vous entendre votre cœur murmurer ses propres réponses.

Sacha

Partager :
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.